Activité complémentaire ---> Chiffre d'Affaire = Bénéfice ?

Portrait de Ving
Posté par Ving
jeu, 15/03/2012 - 00:14

Bonjour,

En activité complémentaire, je ne trouve pas la réponse exacte au terme : Chiffre d'affaire = bénéfice ou total des factures faites?
Comment calcule-t-on celui-ci ?
Exemple simple qui n'a rien à voir avec ce que je fais :
Si vous vendez 2 voitures à 3000 euros TVAc, vous dépassez allégrement les 5580 € de chiffre d'affaire.
Par contre elles vous ont coûté chacune 2500 € TVAc d'achat, vous n'avez donc gagné que 1000 €.
1) Doit-on déclarer 6000 € de chiffre d'affaire. Mais où mettre les frais d'achat?...
2) Doit-on mettre 1000 € de chiffre d'affaire (ici assimilé à un bénéfice) et tenir son journal de recettes avec son facturier à disposition d'un contrôle de la TVA pour prouver ce que l'on a déclaré. (Vente moins les frais)
Bien que ce forum réponde avec pertinence à un tas de questions,
je n'y trouve pas ma réponse... (je me suis dit qu'elle devait y être au moins 20 fois...)
Merci de m'éclairer, je suis un peu perdu.
La réponse devrait être toute simple.
Sur le site de l'administration , ils notent :
"Le chiffre d’affaires à prendre en considération pour déterminer l’éventuel dépassement du seuil de 5.580 EUR n’est pas le chiffre d’affaires comptable."
Mais ce n'est pas expliqué. ???
Avec un p'tit dessin, des fois, c'est mieux pour des débutants comme moi.
J'attends votre réponse avec impatience.

Toutes les réponses

Le chiffre d'affaires est, habituellement, le total de vos facturations.
Il est évident que la vente d'automobiles POURRAIT poser problème ... Le chiffre d'affaires comme défini ci-avant vous exclut très vite, voire immédiatement, des régimes d'exception.

Ce préambule étant posé, dans une déclaration d'indépendant (complémentaire), vous avez une rubrique 'Ventes' (Chiffre d'affaires, etc.) et une ligne pour les 'Achats' (Matières, frais, amortissements, etc.) de telle sorte que votre base taxable puisse être calculée ...

A défaut de nous parler de votre situation exacte, impossible de vous dire si vous pouvez être considéré comme accédant au régime simplifié ! (Votre exemple ne le permet naturellement pas pour des motifs de fraude patentée possible dans ce secteur ...)

Merci Monsieur Jojo pour votre intervention.

Bon,

puisque la situation ne peut être expliquée simplement... (c'est bien le problème)
(j'ai pris ce sujet au hazard, mais apparemment celui ci coince dès le dépard et ne me concerne pas du tout)
Voici ma situation plus concrètement :
J'ai un N° de petite entreprise Comme restaurateur-traiteur.
J'organise ± 3 week-end l'an, chez moi, ce que l'on pourrait appeler une table d'hôte.
Mais ceci est assimilé à un restaurant, je paie l'AFSCA, j'ai une assurance RC... tout ça, je le paie à l'année. Ca me coûte.
Si j'ouvre 6 jours à 1000 Euros de chiffre d'affaire, j'arrive à 6000 € de factures de sortie. Donc plus assimilable à une petite entreprise.
Par contre, j'ai bien des frais d'achat de marchandises, matières premières à cuisiner (viande, poisson, farine), boissons (vin, ...) et de temps en temps des achats de matériel de cuisine... et j'en passe.
Mon bénéfice réel est bien en dessous de 5580 € mais si j'additionne mes factures de sortie, je suis bien au dessus. Que faire?
Ces frais sont réels sur facture et amputent mon revenu. Où dois-je les noter? et quel montant dois-je noter sur ma feuille rouge de listing du 31 mars.
Puis-je déduire l'AFSCA et les assurances de mon bénéfice?
J'ai fait une facture pour un "Team-Building" d'entreprise l'année passée (atelier cours de cuisine).
Si j'ai un contrôle, me suffit-il de montrer mon facturier d'entrée, celui de sortie et mon journal de recette pour justifier tout cela.
Accompagné de mon listing de client assujettis. Plus l'inventaire.
Je n'ai pas spécialement les moyens de me payer un comptable. Pour l'instant je devrais pouvoir me débrouiller seul, mais il faut que je sache clairement comment procéder. Pour l'instant c'est un peu flou. .
Mon livre financier peut-il être sous un tableur exell ou dois-je avoir une copie sur papier numéroté.
Merci à tous ceux qui me donneront une réponse.

Vous n'êtes donc pas dans les conditions.
Le gros problème est que vous avez voulu et que vous continuez à vouloir travailler SANS comptable.
Cette approche est respectable si vous aviez eu les connaissances BASIQUES suffisantes !

Dans une déclaration à la tva, vous avez trois grands chapitres  :
les ventes
les achats et les frais
les investissements

A l'impôt des personens physiques, c'est un peu la même chose; vous déclarez
les ventes
les achats et les frais
les amortissements sur les achats antérieurs et actuels des immobilisations (Ce que vous appelez du matériel, en cette occurrence)
 

Sur votre listing, vous devez déclare le montant de vos factures à des professionnels

Vous pourrez naturellement déduire l'AFSCA et les assurances de mon bénéfice comme dit ci-avant.

Si vous avez un contrôle, vous avez l'obligation de montrer le facturier d'entrée, celui de sortie et le journal de recette et votre compte bancaire.

Listing de client assujettis. Plus l'inventaire.
Comme dit, vous avez décidé ... mais UNE consultation chez un professionnel ...

En résumé, pour ce qui est de ma déclaration, c'est comme pour une déclaration TVA normale, sauf que :

  • Mon chiffre d'affaire doit être dans ma déclaraton annuelle.
  • Mes achats et frais dans ma déclaration IPP
...et en finalité : je dois prendre rendez-vous chez un comptable d'urgence pour clarifier la situation...
mais si jusqu'à présent, je ne dépasse pas le seuil de 5580€ de CA, est-ce encore acceptable?

C'est AVANT et non pendant ou après que vious devez avoir l'accord de la tva pour être ou non en régime spécifique ...

J'ai eu l'accord. C'était accepté.

Je vais certainement devoir passer en TVA réelle cette année mais pour l'année passée, selon mes chiffres il est encore possible de rester en complémentaire.

Mais je ne sais pas comment ventiler mes chiffres.

...